La tension monte dans le Donbas : conflit entre la Russie et l'Ukraine

La tension monte dans le Donbas : conflit entre la Russie et l'Ukraine


Date Publication : 2021-04-12

La tension monte dans le Donbas : conflit entre la Russie et l'Ukraine

Les tensions entre l'Ukraine et la Russie s'intensifient de jour en jour. Le 26 mars 2021, quatre soldats ukrainiens ont été tués dans une attaque des forces séparatistes russes dans l'est de l'Ukraine. En outre, des formations armées russes ont été déployées près de la frontière ukrainienne. Le commandant en chef ukrainien Ruslan Khomchak a ensuite informé le parlement ukrainien des événements[1].

Bien que la Russie affirme que ces troupes sont d√©ploy√©es dans la r√©gion dans le cadre d'un exercice, des responsables am√©ricains ont d√©clar√© que les positions o√Ļ les soldats √©taient stationn√©s et les lignes identifi√©es pour l'exercice ne correspondaient pas.

Pendant ce temps, le président russe Vladimir Poutine, lors d'une conversation téléphonique avec les dirigeants français et allemands, a reconnu l'escalade des tensions avec l'Ukraine et s'est dit préoccupé par ce qui s'est passé sur la ligne de contact [2], ce qui montre que le conflit est vif et qu'il y a même un risque de guerre entre les parties.

Comme nous le savons, la Russie a annex√© la Crim√©e en 2014. Bien que les √Čtats-Unis d'Am√©rique (√Č.-U.) et leurs alli√©s de l'Organisation du trait√© de l'Atlantique Nord (OTAN) ne reconnaissent pas l'annexion de la Crim√©e par la Russie, les √Č.-U. fournissent chaque ann√©e des millions de dollars d'aide √† l'Ukraine, tant sur le plan militaire que dans d'autres domaines.

L'Ukraine, qui souhaite ouvrir ses march√©s √† l'Union europ√©enne (UE) et travaille avec des entreprises am√©ricaines pour exploiter ses r√©serves de gaz naturel, se f√©licite √©galement de cette aide et souhaite d√©velopper ses relations avec ces √Čtats. Cependant, cette situation est per√ßue par la Russie comme une menace s√©rieuse pour son √©conomie. Dans ce contexte, plut√īt que des probl√®mes de fronti√®res entre les deux Etats, des tensions sont apparues sur le positionnement de l'Ukraine en tant qu'acteur pro-occidental. Toutefois, des tensions sont apparues en 2021 en raison d'une violation du cessez-le-feu sur la ligne de contr√īle dans le Donbass, dans l'est de l'Ukraine.

 

En juillet 2020 , l'arm√©e ukrainienne et les s√©paratistes soutenus par Moscou ont soulev√© la question de la suspension des hostilit√©s apr√®s la conclusion d'un cessez-le-feu, et les deux parties ont commenc√© √† retirer leurs armes lourdes du front √† partir du 27 juillet 2020. Par la suite, le rapport entre les toits arm√©s des deux c√īt√©s a diminu√©. Cependant, on sait que le nombre de violations du cessez-le-feu a augment√© depuis f√©vrier 2021, comme l'ont document√© les observateurs de l'Organisation pour la s√©curit√© et la coop√©ration en Europe (OSCE).

Avec l'augmentation du nombre de violations en question, les parties ont √† nouveau commenc√© √† red√©ployer des troupes arm√©es sur la ligne de contact. Dans le m√™me temps, l'Ukraine et la Russie se sont trait√©es de provocatrices et se sont mutuellement bl√Ęm√©es. Bien que les affrontements arm√©s et les accusations mutuelles dans le Donbass ne soient pas nouveaux, cette fois, les militaires de Kiev et de Moscou estiment que les tensions croissantes dans la r√©gion pourraient provoquer une guerre.

Lorsqu'elle a interprété l'option de la guerre comme une forte possibilité, l'Ukraine a annoncé la mobilisation, rappelant les soldats de réserve qui avaient déjà participé aux conflits armés dans le Donbas et qui avaient une grande expérience, les équipes de reconnaissance ukrainiennes effectuant des recherches dans la ligne de défense et les soldats ukrainiens de haut rang inspectant les troupes dans la région. L'absence de réponse de la Russie à l'appel lancé par les représentants de l'Ukraine et de l'OSCE en faveur d'un cessez-le-feu total à partir du 1er avril 2021 à 00h00 fait également craindre que les tensions croissantes dans la région ne dégénèrent en une guerre chaude.

Pendant que tous ces événements se déroulaient, une assemblée générale du groupe de contact triple s'est tenue le 31 mars 2021. La réunion a commencé par une proposition du chef de la délégation ukrainienne, Leonid Kravchuk, qui a proposé un respect plein et entier du cessez-le-feu à partir du 1er avril 2021 à 00h00. La proposition a été soutenue par le chef de la mission spéciale de surveillance de l'OSCE en Ukraine, Halit Cevik. Il a également proposé de soutenir la déclaration confirmant la volonté des parties de renforcer le cessez-le-feu et de sauver la vie des civils et des militaires. Ainsi, deux des trois représentants du groupe de contact ont fait des propositions concrètes pour un tournant vers un cessez-le-feu complet et global. Cependant, ces propositions n'ont pas été soutenues par la délégation russe [3].

La question qui se pose ici est de savoir pourquoi la Russie poursuit une telle strat√©gie √† l'√©gard du Donbass. En fait, la position de Moscou est li√©e au pivot de Kiev vers l'Ouest pour surmonter les probl√®mes √©conomiques. La Russie consid√®re le choix de politique √©trang√®re de l'Ukraine comme une menace pour sa s√©curit√©. Parce que la dette nationale croissante et la hausse des droits de douane appauvrissent le peuple ukrainien, ce qui provoque une crise √©conomique majeure. En substance, Zelensky a apport√© avec lui certaines mesures dans le pays et une strat√©gie de rapprochement avec l'Occident et surtout les √Čtats-Unis pour r√©pondre au m√©contentement de la population. Mais cette politique inqui√®te Moscou. Par cons√©quent, la Russie utilise les forces s√©paratistes du Donbass comme des proxies. Dans ce contexte, les raisons pour lesquelles Moscou a adopt√© ladite politique peuvent √™tre √©num√©r√©es comme suit :

 

- Fermeture des cha√ģnes de t√©l√©vision pro-russes en Ukraine
- Sanctions imposées par le Premier ministre ukrainien Zelensky à Viktor Medvedchuk, connu comme un leader de l'opposition pro-russe et un ami proche de Poutine.
- Obtenir le soutien de l'Occident et des √Čtats-Unis pour renforcer l'arm√©e ukrainienne.
- Les troupes américaines et ukrainiennes prévoient des exercices conjoints
- La volonté de l'Ukraine de repousser les forces d'occupation russes au-delà de ses frontières avec l'aide de l'Occident.
- La tentative de Moscou d'éloigner l'Ukraine de l'alliance avec l'OTAN et l'UE
- Dans le sillage des manifestations de Navalny, la Russie, qui estime avoir été attaquée à la fois de l'intérieur et de son cercle intérieur, veut répondre à l'Occident par l'intermédiaire de l'Ukraine.
- Dans ce contexte, les médias russes accusent l'armée ukrainienne de recevoir un soutien extérieur et affirment que l'Ukraine prépare une attaque majeure sur le Donbass. Par conséquent, Moscou accuse Kiev de provoquer le conflit. Cependant, il y a un point qu'il ne faut pas oublier : comme dans le cas de la question de la Crimée, l'intervention éventuelle de la Russie dans le Donbass n'a aucune base juridique. Bien que la Russie puisse tenter de légitimer la question en affirmant qu'elle peut s'ingérer en Ukraine en exigeant la protection de ses citoyens munis de passeports russes, comme en Crimée, il convient de noter que les deux cas sont contraires au droit international et constituent une violation de l'intégrité territoriale de l'Ukraine.

 

Au cŇďur de la question qui nous occupe, il y a le d√©sir de la Russie de parvenir √† une supr√©matie absolue dans son voisinage imm√©diat. Une place dans la Komsomolskaya Pravda devrait √™tre accord√©e √† cette explication. Par exemple, la Russie interviendra-t-elle en Ukraine ? La question est ouverte √† la discussion comme suit : [4]

"Cela d√©pend de la vitesse √† laquelle Zelensky se transforme en Saakashvili pendant la guerre en Oss√©tie du Sud. Des centaines de milliers ( !) de citoyens russes vivent d√©j√† dans le Donbass et ont des passeports russes. Selon notre Constitution, l'√Čtat est tenu de prot√©ger ses citoyens o√Ļ qu'ils se trouvent. Si Kiev intervient dans le Donbas les armes √† la main, si les citoyens russes meurent en masse sous les chars ukrainiens, les balles am√©ricaines et les drones turcs, Moscou ne restera pas indiff√©rent. Dans ce contexte, l'ar√®ne internationale n'est pas le visage pacifique des casques bleus russes dans le Donbass qui a √©merg√© sur l'axe de la guerre du Karabakh ; elle se heurtera √† des √©v√©nements similaires qui ont eu lieu en G√©orgie en ao√Ľt 2008".¬†

Il découle de l'explication ci-dessus que la Russie peut effectivement intervenir dans la région sous le prétexte de protéger ses citoyens. Dans ce cas : "Si la Russie intervient dans le Donbass et l'emporte dans une éventuelle guerre, quelle sera l'issue ?". La question doit être évaluée.

Si la Russie l'emporte en cas de guerre, les forces ukrainiennes pourraient √™tre repouss√©es au-del√† des fronti√®res administratives dans le Donbass, notamment √† Marioupol, Sloviansk et Severodonetsk. Cela pourrait automatiquement signifier la s√©paration de Donetsk et de Louhansk de l'Ukraine et l'√©tablissement officiel de bases militaires russes dans la r√©gion. Toutefois, ces d√©veloppements seraient en contradiction avec l'int√©grit√© territoriale de l'Ukraine. Pour cette raison, la Russie pourrait affronter les √Čtats-Unis et l'OTAN dans la r√©gion et imposer de nouvelles sanctions √† son encontre. On sait toutefois que diverses sanctions ont √©galement √©t√© appliqu√©es lors de l'annexion de la Crim√©e, mais sans r√©sultat concret.

Par cons√©quent, il est √©vident que la possibilit√© d'une intervention en Ukraine, que la Russie consid√®re comme son "proche fr√®re", accro√ģt les tensions dans la r√©gion. L'√©volution de la situation ne se limite pas √† une crise entre l'Ukraine et la Russie ; elle t√©moigne √©galement de la rivalit√© g√©opolitique entre l'Est et l'Ouest. Sans aucun doute, les √©v√©nements actuels indiquent que le Donbass pourrait devenir une zone de conflit chaud.