Les femmes russo-marocaines sont en bonne forme, sans vouloir offenser Al Shorouk.

Les femmes russo-marocaines sont en bonne forme, sans vouloir offenser Al Shorouk.


Date Publication : 2022-01-07

Le ministère des Affaires étrangères de la Fédération de Russie a fait jeudi un communiqué pour mettre fin à la désinformation qui fait état de relations "extrêmement tendues" entre le Maroc et la Russie. Tout en confirmant les liens cordiaux et respectueux entre nos deux pays, le ministère s'en prend au journal algérien Al-Shorouk qui a récemment publié un autre faux article sous le titre " L'Algérie est à l'origine de la crise entre la Russie et le Maroc ". " Il ne fait aucun doute que le journal peut prétendre à un prix dans deux catégories à la fois : celle de modèle classique de désinformation et celle de fausse analyse... ".

"Ce n'est pas un secret de polichinelle que de nombreux acteurs extrar√©gionaux sont extr√™mement agac√©s par le renforcement des relations de Moscou avec l'Alg√©rie, le Mali, le Maroc et d'autres √Čtats de la r√©gion et recourent √† la d√©sinformation pour creuser une br√®che dans nos relations bilat√©rales et les endommager", a-t-il d√©clar√© dans le document publi√© sur la page officielle du minist√®re russe des Affaires √©trang√®res. Dans sa r√©ponse aux all√©gations du journal alg√©rien Al Shorouk et portant un coup √† sa propagande mensong√®re selon laquelle les relations entre la Russie et le Maroc se sont d√©t√©rior√©es, le minist√®re indique : "En ce qui concerne l'article publi√©, sur les relations pr√©tendument "au plus bas" entre la Russie et le Maroc, le minist√®re russe des Affaires √©trang√®res a attir√© l'attention sur le fait que plusieurs pays ont essay√© d'y creuser un foss√©. Moscou les accords bilat√©raux et autres liens avec les pays africains par la d√©sinformation. Le minist√®re a qualifi√© la publication de bidon et de pseudo-analytique ".

Critiquant le journaliste algérien pour avoir publié de fausses informations sur les relations russo-marocaines, le communiqué souligne qu'"il est vraiment regrettable que Mohamed Mouslim ait décidé de ne pas approfondir le sujet, en publiant ces fausses nouvelles avec des pseudo-analyses afin de gagner la faveur des pays adverses dont le journal est à la solde", ajoute-t-il. " Les informations sur les relations russo-marocaines "chauffées à blanc", notamment en raison du renforcement de la coopération de la Russie avec l'Algérie, dont parle Mouslim, n'existent que dans son imagination. ", a encore dit le ministère.

Poutine recevant la lettre de créance de l'ambassadeur marocain.

L'auteur de l'article incrimin√© cite, en effet, un certain nombre de faits clairement faux : "Rabat a suspendu les vols entre la Russie et le Maroc depuis le 5 octobre ; l'ambassadeur russe Valeryan Shuvayev a √©t√© rappel√© en Russie pour des consultations ; Moscou a d√©cid√© de reporter une session du 6 e forum de coop√©ration russo-arabe au niveau des ministres des affaires √©trang√®res qui devait se tenir √† Rabat (en fait Marrakech) le 28 octobre. Perdu dans ses vŇďux pieux, Muslim conclut que " les relations russo-marocaines sont au plus bas " et traversent une crise soigneusement dissimul√©e par les deux pays. ".

Et balayer toutes ces inepties en mettant les points sur les i ", à la lecture de tels articles, on a l'impression que leurs auteurs demeurent quelque part dans un univers parallèle et n'ont aucune connaissance de la pandémie de Covid-19 qui frappe notre monde depuis 2020. De nombreux pays, dont la Russie, sont confrontés à une nouvelle vague d'infection par le coronavirus depuis cet automne. Les autorités marocaines ont suspendu les vols à destination / en provenance de la Russie en raison de la détérioration de la situation sanitaire et épidémiologique dans notre pays. Il n'y a aucun sous-entendu politique dans cette décision ".

Quant √† l'absence de l'ambassadeur russe au Maroc, que Muslim invoque pour justifier ses all√©gations, il se trompe encore. En r√©alit√©, l'ambassadeur Shuvayev √©tait en vacances planifi√©es. Il est revenu √† Rabat le 24 octobre et a repris ses fonctions. Lors de sa rencontre avec l'ambassadeur du Maroc en Russie, Lotfi Bouchaara, le 21 octobre, le vice-ministre russe des Affaires √©trang√®res, Mikhail Bogdanov, s'est dit perplexe face aux all√©gations diffus√©es par plusieurs m√©dias sur un refroidissement des relations entre Moscou et Rabat. Le diplomate russe a d√©clar√© que la coop√©ration bilat√©rale polyvalente et mutuellement b√©n√©fique ne cesse de progresser, et que l'ambassadeur russe au Maroc, M. Shuvayev, joue un r√īle important dans sa promotion.¬†